Frais de port offerts sur votre 1ère commande avec le code* - BIENVENUE *hors vins primeurs, réservé aux nouveaux clients.

Château Talbot

Prestigieux grand Cru classé de Saint-Julien, le Château Talbot fait partie des références incontournables des vins de la Rive gauche, dans la région de Bordeaux. La propriété veille sur un...Voir plus

Produits (20)
WS
89-92
JS
90-91
Connétable Talbot 2010
2e vin du Ch. Talbot -  - - Rouge
595 € T.V.A.C.
49,58 € / unité
RP
92
JR
16
WS
95
Château Talbot 2016
4e cru classé -  - - Rouge
840 € T.V.A.C.
70 € / unité
RP
91+
JR
16.5
WS
95
Château Talbot 2018
4e cru classé -  - - Rouge
810 € T.V.A.C.
67,50 € / unité
WS
90
JS
92
Connétable Talbot 2018
2e vin du Ch. Talbot -  - - Rouge
330 € T.V.A.C.
27,50 € / unité
RP
91-93
JR
16.5
JS
94-95
4e cru classé -  - - Rouge
558 € H.T.V.A.
46,50 € / unité
RP
90-92
JR
17
BD
96-97
4e cru classé -  - - Rouge
570 € H.T.V.A.
47,50 € / unité
BD
92-92
JS
90-91
2e vin du Ch. Talbot -  - - Rouge
240 € H.T.V.A.
20 € / unité
2e vin du Ch. Talbot -  - - Rouge
242,40 € H.T.V.A.
20,20 € / unité
RP
88
JR
17
WS
92
4e cru classé -  - - Rouge
815 € T.V.A.C.
67,92 € / unité
Le vin blanc du Ch. Talbot -  - - Blanc
159,60 € H.T.V.A.
26,60 € / unité
RP
78
JR
16
WS
87
Caisse reconditionnée par Millésima
4e cru classé -  - - Rouge
540 € T.V.A.C.
180 € / unité
RP
91
JR
16
WS
91
4e cru classé -  - - Rouge
385 € T.V.A.C.
128,33 € / unité
RP
91
JR
16
WS
91
4e cru classé -  - - Rouge
375 € T.V.A.C.
125 € / unité
RP
89
JR
17
WS
92
4e cru classé -  - - Rouge
420 € T.V.A.C.
140 € / unité
RP
93
JR
17,5
WS
93
4e cru classé -  - - Rouge
450 € T.V.A.C.
150 € / unité
RP
90+
JR
17.5
WS
92
4e cru classé -  - - Rouge
363 € T.V.A.C.
363 € / unité
RP
90
JR
16
WS
91
4e cru classé -  - - Rouge
365 € T.V.A.C.
121,67 € / unité
RP
88
JR
15.5
WS
91
4e cru classé -  - - Rouge
568 € T.V.A.C.
568 € / unité
RP
90
JR
16.5
WS
89
4e cru classé -  - - Rouge
750 € T.V.A.C.
750 € / unité
RP
90
JR
16.5
BD
17
4e cru classé -  - - Rouge
755 € T.V.A.C.
755 € / unité

Château Talbot, un incontournable au cœur de Saint-Julien

Avec des très belles vignes rouges et blanches sur ses terres et d’immenses pieds de vigne en béton au cœur de ses chais, le Château Talbot exprime son amour du terroir en couleurs mais aussi en formes. Cette étonnante symétrie entre nature et architecture traduit avant tout l’importance qu’accorde le célèbre domaine du Médoc à l’équilibre parfait entre tradition et innovation. (Re)découvrez l’histoire, le terroir et le savoir-faire uniques qui ont donné à cet emblème de Saint-Julien ses lettres de noblesses. 

château talbot

L’histoire du Château Talbot : une passion familiale magnifiée par le temps 

L’histoire du Château Talbot invite à un voyage temporel au cœur de l’époque médiévale, lorsqu’un connétable de Guyenne donne son nom au domaine médocain. Le comte de Shrewsbury, John Talbot, est rendu célèbre par sa carrière militaire et son titre de commandant de l’armée anglaise. Ce dernier est néanmoins défait en 1453 lors de la fameuse bataille de Castillon de la Guerre de Cent ans, laissant ainsi derrière lui un nom qui traversera le temps.  

 

Les vignes de Talbot entourent le domaine depuis le XVIIIème siècle, au moment même où les marquis d’Aux de Lescout en font l’acquisition. Le vin du château est alors commercialisé sous le nom de Talbot d’Aux. Le Château Talbot se hisse parmi les crus les plus prestigieux de la région grâce au travail dévoué de cette famille et la renommée du domaine quitte les berges de la Garonne pour conquérir le cœur des amateurs de grands vins des quatre coins de la France. Très naturellement, le château se range aux côtés des Quatrièmes Crus Classés du classement de 1855 des crus du Médoc et des Graves commandé par l’Empereur Napoléon III.

 

Château Talbot
© Nicolas Seurot - Château Talbot

 

En 1917, la propriété passe entre les mains de Désiré Cordier, un négociant mosellan parti conquérir le marché bordelais. Ce passionné de ses vignes transmet son sens du sacrifice et son goût du travail à son fils Georges. Ce dernier inspire à son tour à son fils Jean la passion ancestrale. En à peine deux générations, Talbot s’impose déjà comme un grand incontournable de la région et la réputation de ces grands vins de Bordeaux ne connaît pas de limites.

 

À la disparition de Jean Cordier, ses filles Lorraine et Nancy entreprennent de garder l’âme du château intacte en l'honorant du respect et du talent qui façonnent les lieux depuis des siècles. Aujourd’hui, Nancy Bignon Cordier, son mari et leurs enfants témoignent du destin lié d’une famille et d’un vignoble.

Un grand terroir du Médoc au service de la finesse

Le Château Talbot se démarque des autres Crus Classés par son vignoble imposant. Avec 110 hectares de vignes plantées aux alentours du château et ce jusqu’aux frontières nord de l’appellation Saint-Julien, ce grand incontournable du Médoc bénéficie de la richesse d’un terroir propice au travail de la nuance. En effet, sur ces terres proches de Pauillac, de fines graves günziennes sur un socle calcaire à astéries offrent au cabernet sauvignon les meilleures conditions qui soient pour exprimer tout son potentiel aromatique avec finesse et puissance.

 

Vignoble Château Talbot
© Château Talbot

 

Les autres cépages ne sont pas en reste puisque le terroir de graves équilibré par le calcaire est réputé pour la qualité sans pareille de ses crus. Le sol y est chaud, en raison des galets ramenés par les fleuves de la Garonne et de la Dordogne mêlés à des sables et des argiles, ce qui permet aux raisins d’atteindre la maturité parfaite. Il en ressort des vins connus pour leur évolution subtile vers une finesse somptueuse.

 

En complément de cette géologie idéale, le Château Talbot jouit d’un climat tempéré océanique typique du Médoc. Entre l’océan Atlantique et la Gironde, les vignes suivent les saisons rythmées par des épisodes doux et humides. Au sud, la forêt des Landes protège le vignoble Talbot des vents d’Aquitaine. Ancré sur les berges de l’estuaire de la Gironde, le domaine viticole est imprégné de vapeur d’eau qui joue un rôle de régulateur naturel des températures tout au long de l’année.

Une diversité de cépages sublimée par un travail minutieux

Grâce à une harmonie parfaite entre la richesse d’une géologie et la douceur d’un climat, la propriété abrite des vignes à l’état sanitaire remarquable réparties entre cépages rouges et blancs. Le rouge occupe la majeure partie du vignoble avec 105 hectares entièrement dédiés à la culture du cabernet sauvignon, du merlot et du petit verdot.

 

Le cabernet sauvignon, en cépage roi des vins du Médoc et de Saint-Julien, couvre 66% de la surface cultivée. Il apporte aux vins une structure tannique et une puissance absolument remarquables. Grâce aux 30% de merlot, les vins du Château Talbot acquièrent rondeur et sensualité. Afin de magnifier le mariage parfait du cabernet sauvignon et du merlot, le petit verdot vient s’exprimer par touches, à la manière des épices en gastronomie. Si ce cépage est connu pour être quelque peu difficile à dompter, le Château Talbot a su en tirer le meilleur pour sublimer ses vins du caractère si singulier du petit verdot.

 

Cépages Château Talbot
© Château Talbot

 

Le château prend également soin d’étendre son amour des vignes aux cépages blancs. Ce sont 5 hectares entièrement dédiés à la culture du sauvignon blanc et du sémillon qui témoignent de l’étendue du savoir-faire des équipes.

 

Afin de préserver ce fabuleux trésor naturel, la maison s’applique à soigner ses vignes. En obtenant la certification de domaine à Haute Valeur Environnementale de niveau 3, le château témoigne de son engagement fort envers le bien-être de la nature. Ainsi, les vendanges sont exclusivement manuelles. Au-delà du respect du terroir, elles permettent aux 120 vendangeurs chevronnés de sélectionner minutieusement les meilleurs fruits à même les vignes. Cette étape cruciale esquisse la précision et la grande pureté aromatique des vins du château.

L’art de la vinification : un mariage réussi de la tradition et de l’innovation

Lorsque les baies rejoignent les bacs, elles ne font en réalité qu’entamer le long processus minutieux de vinification. Une fois que le raisin a été séparé de sa grappe, les fruits passent la délicate étape du tri optique qui ne garde que les baies à la complexion parfaite. Ainsi, le travail d’orfèvre opéré par l’équipe technique se traduit en douceur de la vigne à la cave.

 

Chai Château Talbot
© Nicolas Seurot - Château Talbot

 

Particulièrement attaché à la recherche de l’équilibre absolu, le prestigieux domaine de Saint-Julien est équipé d’un cuvier en bois et d’un cuvier en inox afin de permettre aux raisons patiemment mûris d’atteindre une harmonie parfaite. Cette vinification parcellaire accompagnée par des outils de pointe rend compte de la volonté de conjuguer un immense savoir-faire au passé comme au futur. Au cœur du Médoc, respect des traditions et innovations technologiques œuvrent pour la grandeur des vins signés Talbot.

 

Lors de l’assemblage, la minutie des équipes du château est à nouveau sollicitée. À ce moment-là de la vinification, une grande sensibilité et une mémoire irréprochable du cru sont indispensables à la bonne compréhension du vin. La connaissance des cépages, des parcelles, de l’âge des vignes, de l’origine des barriques sont tant de facteurs à l’importance capitale qui nécessitent un savoir-faire maîtrisé à la perfection. Pour cela, la propriété peut compter sur le talent de l’œnologue Éric Boissenot et du consultant Stéphane Derenoncourt pour atteindre la plus haute authenticité des vins du Médoc.

Des chais à la pointe de la modernité

La vinification signée Talbot a cela d’unique qu’elle s’appuie sur des chais qui n’ont pas leur égal dans la région. Imaginés par les architectes bordelais Nairac et Vacheyrout et achevés en 2012, ils incarnent un monument architectural viticole du bordelais remarquable tant par sa taille et que son allure.

 

Imposant et original, cette construction de 1 500 mètres carrés évoque une forêt peuplée d’arbres de bétons qui relient le sol à un plafond de sept mètres de hauteur. Chacun de ces arbres tend vers le ciel des branches ouvertes comme les doigts d’une main. Cette végétation singulière évoque aussi un cep de vignes taillé en gobelet rappelant ainsi une fois de plus l’importance des traditions mariées à l’innovation au sein du Château Talbot. Le superbe revêtement métallique qui orne les murs du chai n’est pas qu’un simple bijou d’aluminium, il fait également office de régulateur silencieux d’énergie et de température.

 

Chai Château Talbot
© Nicolas Seurot - Château Talbot

 

Là, 1 800 barriques en chêne s’alignent dans la pénombre à une température ambiante de 17 degrés pour achever d’élaborer les différents vins. Toutes les conditions sont réunies pour leur permettre de développer un caractère unique pendant 16 mois. Le choix des tonneliers, la durée de l’élevage sous-bois ou encore le rythme des soutirages représentent des variables intrinsèques au style de chaque lot. Afin d’orienter au mieux ces choix, l’équipe technique du château déguste régulièrement les vins.

 

Ainsi, le mariage des techniques, du terroir, et de la passion ancestrale des hommes donne naissance à des vins où l’harmonie et la complexité promettent une longévité bénéfique. Ces caractéristiques imprègnent les trois vins du domaine : du grand vin Château Talbot au second vin Connétable Talbot en passant par le singulier vin blanc Caillou Blanc, tous parviennent à traduire avec authenticité leur aspérités tout en portant avec finesse la sublime signature du Château Talbot. 

01.1.3